mes chroniques

Tuamotus

Tuamotus

Une nouvelle ère arrive, le kitesurf se démocratise, sur tous les spots ou coin de plage on croise des ailes, les spots sont bondées..
les surfeurs ont bien eu ce problème avant nous, et depuis toujours le voyage fait partie intĂ©grante de ces sports…
Le boat trip, dĂ©veloppĂ© par les surfeurs, permet de s’Ă©chapper de la foule et d’aller plus loin, seul, avec des potes.
On a dĂ©jĂ  vu des boat trip en kite , mais aucun jusqu’ici n Ă©tais partis Ă  la recherche de vague en compagnie de surfeur, c est l’expĂ©rience qu’Oxbow a tentĂ© via le projet LFX : Last Frontières Explorers, jusqu’alors rĂ©servĂ© Ă  quelques surfeurs du team.
Tuamotus - photo -> 1

Aujourd’hui 17 juillet, j’ai rendez vous chez Tim Mckenna avec les acteurs de cette aventure, Malik Joyeux, Manoa Drollet, le team de teahupoo, les plus grosses vagues surfĂ©es la bas ce sont eux, Duane desoto, le champion du monde de longboard, hawaiien de pure souche, Prisca Amaru, la surfeuse kitesurfeuse du team, elle aussi elle a ridĂ© Ă  Teahupoo, et puis moi kitesurfeur et surfeur de Dunkerque…s’y ajoute le team de la rĂ©alisation, 3 cameraman, Gilles de RFO, Marco de RFO, Jean Michel GuĂ© le rĂ©alisateur, et Tim Mc Kenna le photographe d Oxbow depuis plus de 20 ans.
Tuamotus - photo -> 2

On dĂ©cortique les cartes des Tuamotus, tant d’Ă®les, de passes, de vagues potentielles, de cocotiers, de vide, de lagons, de spot, j’en ai le tournis, chris capitaine du bateau nous guide…au final, je ne sais toujours pas ou l’on va, ah si on prends l’avion demain…dernier prĂ©paratif, le matos envoyĂ© en fret.
A l’aĂ©roport, tout le monde est lĂ , Malik sans son passeport, mais après 2 minutes de nĂ©gociation ça passe toujours.. après une heure de vol on commence Ă  survoler une Ă®le, une Ă©norme gauche s’enroule sur l’Ă®le sans passe, mais vu du ciel c’est impressionnant on est tous calĂ© contre le hublot a gauche entrain de scruter cette vague.. l’hĂ´tesse nous demande rapidement de rejoindre nos sièges pour rĂ©Ă©quilibrer l’avion..
On se pose dans le plus petit aĂ©roport que j’ai jamais vu, il y a du vent, on nous embarque dans des picks up, via le port.. enfin la place Jacques Chirac avec 4 lampadaires ou notre bateau nous attends.
Tuamotus - photo -> 3

Un cuisto, un capitaine, deux aides et un boss, voila le crew du bateau, tous plus gentil les uns que les autres..
Chacun sa cabine, au programme, traversĂ©e de nuit et demain matin, on sera sur le premier spot…
Apres une nuit mouvementĂ©e, tout le monde dors. Il peut, le vent souffle de face…j’ouvre un oeil et regarde par le hublot, il fait gris et c’est la tempĂŞte, mais Ă  30 mètres de mon lit une gauche dĂ©roule parfaitement, le vent est side off, la vague creuse, tube, une vraie machine…

Naviguez entre les pages de la chronique

page 1 page 2 page 3 page 4