mes chroniques

Teahupoo, Tahiti

Teahupoo, Tahiti

Teahupoo !!!!Une vague unique.

Unique par sa puissance, son bruit, sa forme, sa rapidité, sa taille…elle hante les surfeurs prêts à l’affronter.
Aller à Teahupoo c’est avant tout un pèlerinage, pour les surfeurs bien sûr, mais aussi pour les non surfeurs qui ont vu les images incroyables de surfeurs dévalant des montagnes d’eau . L’endroit est avant tout magique, perdu au fin fond de Tahiti, là où la route s’arrête, cerné de volcans, envahi par la jungle, souvent recouvert par les nuages…L’endroit semble mystique, comme habité par les dieux tahitiens. Le silence est roi.
Teahupoo, Tahiti - photo -> 6

Teahupoo en tahitien veut dire « vallée de la mort »
Les photos de ce petit village ont fait le tour du monde, grâce à sa fameuse vague.
Ceux qui la défient font figure de héros Laird Hamilton, Malik Joyeux , Manoa Drollet ou encore Raimana Van Bastoleare… Seule une poignée de surfeurs affronte cette vague les jours de gros.
Teahupoo, Tahiti - photo -> 7

Pourquoi tant de bruit autour de cette vague ??
Un fer à cheval, un véritable mur qui s’écroule sur le récif à fleur d’eau, une lèvre (le dessus de la vague) énorme, hallucinante de puissance.
La configuration de l’endroit donne naissance à une vague unique au monde.
Rien ne freine la houle qui a traversé l’Océan Pacifique, c’est particulièrement profond à cet endroit-là. La houle vient buter de toute sa puissance sur du reef à fleur d’eau.
Avant l’apparition du jet ski pour tracter le surfeur, personne n’affrontait les vagues de plus de 3 mètres, trop rapides, trop creuses, trop dangereuses.
Laird Hamilton a ouvert la voie en 2000. Depuis, chaque année, entre Juin et Septembre, le monstre se réveille 2 ou 3 fois.
Robert Teriitheau a lui ouvert la voie en planche à voile l’année dernière, mais encore personne en kitesurf dans des vagues de plus de trois mètres.

Naviguez entre les pages de la chronique

page 1 page 2 page 3