April 16 - 2007

Japon, demo tour

 Japon, demo tour

Bipppppppppppppp, mon ticket vient de passer dans la machine d’enregistrement pour rentrer dans l’avion…Je regarde l’hĂ´tesse, elle me regarde et je sais ce que ça veut dire…je la regarde en souriant “Monsieur on vous a surclasser en buisness”!!!!

Allez hop le siège qui masse, le champagne, le “Monsieur vous en dĂ©sirez encore”, la nappe, le lit, le foie gras, le menu spĂ©cial Japon.

A cĂ´tĂ© de moi une Japonaise trĂ©s sympa, elle organise une tournĂ©e pour un musicien Julien Le Pape, un virtuose du piano qui se trouve Ă  cĂ´tĂ© d’elle, on discutera une bonne partie du vol. J’ai rendez vous le 20 Avril pour son concert Ă  Tokyo, j’espère pouvoir y aller.

Le reste du vol j’ai dormi, vraiment bien dormi, au moins 8 heures…

ArrivĂ© Ă  Tokyo, Hashi le distributeur North Kiteboarding Japon m’attends, ça me fait plaisir de le voir un an après mon dernier trip.

Le programme est inchangĂ©, je vais peut-ĂŞtre rester plus longtemps pour aller Ă  Hiroshima, Kyoto, Okinawa…

2 heures de route direction le centre de Tokyo, bon repas Japonais, et une nuit presque blanche, du au dĂ©calage et ma bonne nuit dans l’avion.

Aujourd’hui nous allons sur le spot d’Enoshima pour le festival de kite de ce week end.
Dur de se lever à 8H (1 heure du matin en France), petit déjeuner Japonais, miso soupe, diverses choses et variés que je ne connais pas, au goût parfois difficile à faire passer le matin.

Petit tour chez le distributeur North pour rĂ©cupĂ©rer des drapeaux, du materiel, des barbeccues…

Puis on a pris la route pour Enoshima, environ une heure et demi de Tokyo. Enoshima c’est une presque ile, dĂ©diĂ©e Ă  l’amour…Ă  son sommet on y trouve un temple ou l’on peut laisser des messages Ă  ceux qu’on aime

Je me suis Ă©chappĂ© pendant 2 heures avec mon appareil, j’ai profitĂ© du soleil pour essayer mon nouveau jouet.
On a ensuite préparé le festival de demain, la météo annonce du vent, ça promet!!

Au programme demain, dĂ©mo, barbeccue et soirĂ©e…ça va ĂŞtre dur de gĂ©rer le jet lag.

Pour rendre plus lisible mon parcours de cette semaine, j’ai ajoutĂ© une carte.
Le vent s’est montrĂ© timide aujourd’hui, 10 noeuds maximum, quelques bords en 16 mètres pour certain, du stand up paddle pour d’autres, du surf, de la planche Ă  voile, du bateau, du vĂ©lo…le Japonais fait du sport, le plan d’eau est plein, pas de place pour la farniente.

De mon cĂ´tĂ©, j’ai fait des photos, parlĂ© matos, trips, tricks…et j’ai mĂŞme donnĂ© des cours de kite sur la plage.

J’ai retrouvĂ© beaucoup de monde que j’avais rencontrĂ© l’annĂ©e dernière, bonjour Japonais de rigueur, les langues se dĂ©lieront rapidement lors du barbecue du soir, organisĂ© de main de maĂ®tre par Hashi (le distributeur North).

Comme Ă  son habitude un Bingo est mis en place (l’annĂ©e dernière j’avais gagnĂ© assez rapidement mais je n’ai pas eu le droit au lot North), je triche un peu( avec comme excuse que j’ai un peu de mal Ă  comprendre les chiffres), alors que mes voisins sont concentrĂ©s sur le numĂ©ro suivant.

A gagner des boardbags, une planche, un harnais…j’ai pas osĂ© dire Bingo Ă  mon humble avis les 3/4 des chiffres n’Ă©taient pas sortis.

Aujourd’hui, je chercherai vainement des oeufs en chocolat..ici on ne connait pas Pâques, Joyeuses Pâques
Ce matin, grand soleil, pĂ©tole, et 3000 personnes Ă  l’eau.

Petit Ă  petit un thermique c’est levĂ©, un peu plus fort qu’hier, je suis donc allĂ© faire un tour en 20 mètres. Slalom entre les planchistes, les surfeurs, les bateaux, les pĂŞcheurs il faudrait limite des feux rouges.

Puis j’ai repris mon appareil, travaillĂ© un peu les flous, quelques uns ont jouĂ© les models, et se sont vite pris au jeu en traversant 50 fois la route, s’arretant au milieu…

Une petite signing session, petit resto avec tout le monde et c’est dĂ©jĂ  l’heure des “au revoir” Ă  l’annĂ©e prochaine.

Demain, on repart sur Tokyo, au programme, visite de shops et surtout du temps libre pour visiter tout seul Tokyo avant de partir Jeudi pour le Lac Biwa.
Aujourd’hui tourisme!!!! Hashi le distributeur North m’a confiĂ© Ă  Machado un des ces riders North Japon pour les trois journĂ©es Ă  venir.

Machado ne parle pas trop Anglais, on communique avec les gestes, et quelques mots d’anglais et de Japonais.

J’ai appris toute la journĂ©e des mots Ă©ssentiels du Japonais, ce qui va m’aider pour les semaines Ă  venir, de tout de façon je n’ai pas le choix et c’est tant mieux ainsi.

On a commencĂ© la journĂ©e par la visite d’un shop qui distribue North, cafĂ©, discution, dĂ©dicaces…

Pour ensuite passer a la visite touristique de Kamakura, capitale du Japon entre 1185 et 1333, on y trouve 65 temples bouddhiques, et 14 sanctuaires shintoĂŻstes (les deux principales religions japonaises).

On a visitĂ© deux temples, dont le plus marquant le “Daibutsu”, celui ci est surplombĂ© par une statue du Bouddha Amida (divinitĂ© du salut) de plus de 14 mètres de haut. Au mois d’Avril c’est la pĂ©riode des “Sakuras”(cerisiers en fleurs) et c’est tout simplement magnifique (cf photo).

Ce soir, je suis de retour Ă  Yokohama (Tokyo). Demain du vent est annoncĂ©, je trĂ©pigne d’impatience d’aller me dĂ©fouler dans l’eau. O sewa ni narimashita machado!!!
De retour Ă  Tokyo, j’ai dormi dans un gigantesque hotel (je me perds toutes les 10 minutes) qui donne sur Yokohama, c’est magnifique.

Le petit dĂ©jeuner est Ă  l’image du lieu, un grand buffet, composĂ© d’une multitude de mets, la plus part inconnu au bataillon. C’est d’abord un plaisir pour les yeux, les formes, les couleurs, la prĂ©sentation tout est fait en harmonie, des petites quantitĂ©s, des fines bouchĂ©es…un rĂ©gal, mĂŞme si au final c’est assez difficile Ă  avaler ajeun pour mon estomac europĂ©en.

J’ai trop envie de faire du kite, ça me manque…please du vent!!

Machado vient me chercher Ă  l’heure, une petite heure de route, (encore une 20ene de mots nouveaux Ă  apprendre), et l’on se retrouve sur le spot, un petit 10 nds souffle on shore.

Le restaurant s’impose, on va manger avec un couple de Japonais, Sao et son mari, Personne ne parle anglais Ă  la table, j’ai appris 3000 mots en 1 heures (enfin appris..j’ai du en retenir une 15ene au final)mais ça commence Ă  rentrer..le vent aussi, les premiers kites sont en l’air et de ma chaise je les vois Ă©voluer dans la baie.

12 mètres Vegas, combinaison (dur), et hop Ă  l’eau, bien toilĂ©, du soleil, et des amis, les ingrĂ©dients essentiels pour passer une bonne après midi.

Tout le monde est Ă  fond, sautant dans tous les sens, les appareils s’affolent…je ressors de l’eau avec un large sourire et un algue de miso soupe sur la tĂŞte.

Restaurant (again) ils m’emmenent dans un lieu traditionnel Japonais. Sur la table il y a une plaque de cuisson, et l’on prĂ©pare soit mĂŞme ses aliments. Tout simplement dĂ©licieux, ça rĂ©chauffe vite de la journĂ©e dans l’eau.

J’ai l’impression d’ĂŞtre a Disneyland ici, les enfants ont plein de jouets, toujours entrain de rigoler, comme des petits mangas, trĂ©s coquettements habillĂ©es (surtout les petites filles, elles crient et rigolent avec une voix assez aigue). Les adultes ne sont pas en reste, je suis allĂ© dans un Ă©norme magasin d’Ă©lectronique ( pas celui de Tokyo, j’y vais demain) pour m’acheter un pied pour l’appareil, il y a tellement de gadget que j’y passerai des heures: accĂ©ssoires ipod, appareils photos, ordinateur…les adultes ont tous des petits portes bonheurs accrochĂ©s Ă  leur tĂ©lĂ©phone portable, des coeurs, des personnages de manga…Tokyo comme toute ville qui se respecte est plus speed, mais le reste du pays pour le peu que j’ai vu Ă  l’air trĂ©s “Zen”.
Petit stress ce matin en me reveillant, je cherche mes cartes de crĂ©dit, impossible de mettre la main dessus..Finalement on les retrouvera aux objets trouvĂ©s de l’aĂ©roport..ça fait quand mĂŞme une semaine, tout est dedans, mĂŞme les billets…ça se passe comme ça au Japon, quand on est allĂ© faire du kite tout le monde laisse tout ouvert, mĂŞme le coffre grand ouvert avec tout le matos dedans, au restaurant les japonaises pour rĂ©server leur place laissent leur sac Ă  une table, vont commander puis reviennent, laissant le sac sans surveillance…

Machado (rider North) me fait la visite complète de Tokyo, en commençant par Shibuya, petite photo sur le fameux carrefour, on en prend plein les yeux, des vidĂ©os sur les tours balancent des clips musicaux, j’ai comme l’impression d’ĂŞtre dans le film minority report.

Ensuite la Tokyo Tower, (tour eiffel Japonaise) 333mètres, on est montĂ© le plus haut possible, c’Ă©tait magnifique.

Puis on est allĂ© Ă  electronic city. Sans carte bleu au final c’est pas plus mal, sinon je pense que j’aurai craquĂ© pour quelques objectifs, quelques gadgets, un petit Ă©cran Plasma de 6 mètres, un siège massant qui m’a endormi en 8 minutes…

Une copine nous a rejoint, elle m’a offert des stickers avec mon nom en Japonais dessus, et le dessin de la fameuse vague avec le mont Fuji en fond, ça m’a beaucoup touchĂ©.

Après j’ai eu la mauvaise idĂ©e de vouloir acheter une paire de chaussures , j’ai trouvĂ© tout de suite le modĂ©le, mais pour la taille…en fait je fais du 44, soit du 28 Japonais, la plus grande taille proposĂ©e dans les magasins c’est du 28, bref j’ai jamais trouvĂ©. Par contre j’ai achetĂ© des chaussettes ou les doigts de pieds sont tous sĂ©parĂ©s, comme un gant. J’ai eu un peu de mal Ă  les mettre, mais c’est super confortable.

Chaque jour au Japon je mange quelque chose de diffĂ©rent, la cuisine Japonaise est tellement vaste que le suchi est finallement un tout petit aspect. Je me suis encore bien rĂ©galĂ©, de pates, poissons, viandes, tofu, lĂ©gumes, quelques ovnis (impossible de savoir ce que c’est…), d’algues, de soupe, et de sake.

Regarder les gens dans la rue c’est un spectacle Ă  part entière, du costume cravate, aux choses les plus excentriques, on y trouve de tout. Les Japonaises sont trĂ©s jolies, souvent en jupe trĂ©s courte avec des chaussettes qui remontent au dessus du genou, et des hauts talons.

Demain dĂ©part pour Kyoto, puis Biwa pour la dĂ©mo du week end, je fais ma liste de choses Ă  faire, comme aller Ă  Gion, fief des Geishas (le fameux livre “Geisha” raconte l’histoire de l’une d’elle Ă  Gion)…
On a passé une bonne partie de la journée en voiture à travers le Japon pour rejoindre la Lac Biwa.

On s’est arrĂŞtĂ© Ă  Nagoya pour dormir.

J’ai passĂ© une partie de la route Ă  apprendre du Japonais sur mon Ipod, petit Ă  petit ça commence Ă  rentrer,

Aujourd’hui, on est arrivĂ© au Lac dans l’après midi, une jolie plage de sable, entourĂ© par les montagnes, le lieu est joli, et sauvage.

Demain gros week end en prévision, du vent, du monde, et une grosse soirée.

blogs datas top

blogs datas bottom

Japon, demo tour

Ce bilet vous plait?

Vous avez pris plaisir à lire cet article de mon carnet de route ? Faîtes-en profiter vos amis, parlez-en autour de vous !!

Votre support sera une aide précieuse, et il m'aidera à vous faire découvrir le monde en compagnie de mon kite.

Merci pour votre aide !!!

J'aimerais connaître votre avis, pour moi il est primordial que chacun donne son avis. Sachez que j'essayerai de répondre à vos questions ou remarques dès que ma connexion internet me le permet.

Si vous voulez poster des commentaires régulièrement, inscrivez-vous! S'inscrire ? C'est trés simple,  il suffit de cliquez ici et si vous voulez que votre photo apparaisse dans le commentaire, il suffit de quelques secondes pour s'enregistrer sur gravatar.

  1. (obligatoire)
  2. (email valide obligatoire)
  3. (obligatoire)
 

cforms contact form by delicious:days